Conférence-débats

La Semaine comprendra également des conférences débats présentés par des orateurs de niveau international et de bonne réputation dans leur domaine de compétence.

Le rôle et la place du secteur privé comme vecteur de création de richesses, d’emplois, de recettes fiscales, de diversification de l’économie, d’industrialisation etc., sont très peu reconnus au Tchad. La Semaine représente une occasion pour réfléchir et se pencher sur des sujets qui mettront en évidence la contribution du secteur privé à l’essor de l’économie.

La participation des Représentants de l’État à toutes les étapes de discussions et la session spéciale accordée au Gouvernement permettra d’édifier le public sur les mesures en cours et celles planifiées pour favoriser l’épanouissement du secteur privé. Un panel de haut niveau composé de Ministres va clôturer à cet effet la série de conférences.

Les thèmes suivants seront débattus en sessions plénières :

Thème 1 : Rôle et place du secteur privé dans l’économie tchadienne. Sa contribution à la relance de l’économie

Ce thème permet de situer l’importance et la place du secteur privé dans l’économie et sa relance.  Il comprendra entre autres, les points suivants :

  • Une présentation générale du poids du secteur privé dans l’économie nationale, en faisant ressortir son rôle dans la formation du PIB, l’emploi, les recettes fiscales, etc.
  • Le poids et la place du secteur formel.
  • Le poids et la place du secteur informel.
  • Le secteur rural : paysans, éleveurs, et autres.Le poids et la place des ruraux, qui sont les plus nombreux dans l’économie tchadienne.

Thème 2. Rôle du secteur privé dans la diversification et la résilience de l’économie 

Ce thème permettra d’examiner les défis majeurs de la diversification de l’économie tchadienne et l’apport attendu du secteur privé, à court, moyen et long terme. Seront abordés : les effets de la dépendance au pétrole, les autres filières et pôles de croissance, l’industrialisation de l’économie, les changements de paradigme attendus pour transformer l’économie tchadienne.  En un mot, comment le secteur privé va contribuer à assurer la résilience de l’économie tchadienne.

Thème 3. Les mécanismes de financement du secteur privé

  • Les fonds publics.
  • La micro finance.
  • Les fonds multiples étrangers.
  • Les Partenariats Public-Privé (PPP).
  • L’épargne nationale.
  • Les institutions bilatérales et multilatérales.
  • L’accès au capital et au crédit des jeunes et des femmes.
  • Les banques commerciales.
  • Le nouveau fonds souverain.
  • Les crédits fournisseurs.
  • Les sociétés multinationales.

Thème 4. Défis des facteurs culturels et sociaux dans la promotion du secteur privé : 

  • La thésaurisation de l’épargne.
  • L’approche contemplative du bétail.
  • Les dépenses improductives et de prestiges.
  • La « solidarité » familiale.
  • Les dépenses des funérailles, des mariages et autres cérémonies, et absentéisme au travail.
  • Le recours aux forces surnaturelles et les dépenses y afférentes
  • La perception de la réussite.
  • L’acceptation du leadership des femmes.

Thème 5. Quelle efficacité de l’État pour la promotion et le développement du secteur privé

Sans administration efficace, il n’y a pas de développement du secteur privé. Les griefs sont connus. Quelles sont les réformes envisagées par le Gouvernement pour rendre performante l’administration publique au service d’un secteur privé compétitif ?  Ce thème est une occasion donnée aux membres du Gouvernement de répondre aux opérateurs.

Le programme des activités est en annexe I. Les activités se dérouleront du 17 au 21 septembre 2018.  En plus de ces activités, se tiendra une Foire « Made in Tchad ».